Présentation du projet du Canal Seine-Nord Europe par l’Etat français auprès de la Commission européenne

En tant que représentant de la circonscription européenne du Nord-Ouest de la France, je me réjouis de la présentation, ce jeudi 26 février 2015, du projet du Canal Seine-Nord Europe par l’Etat français auprès de l’Union européenne, afin d’obtenir un cofinancement à hauteur de 40% pour un investissement total de 4,8 milliards d’euros.

Comme j’en avais fait part à la Commission européenne en décembre dernier, le canal Seine-Nord Europe est certainement l’un des plus grands projets d’infrastructures du siècle.

En s'inscrivant dans la perspective audacieuse d'un aménagement durable et compétitif du territoire, ce projet représente un véritable enjeu économique pour le Nord de la France, gravement touché par la crise et le chômage de masse.

Je veux souligner l’impact social d’un tel projet, avec la perspective de 50 000 emplois générés, dont 13 000 directs d’ici à 2050.

Je tiens cependant à mettre les élus écologistes face à leur propres contradictions en affirmant qu’il s’agit également d’un projet écologique. En effet, le délestage permis par l'utilisation du canal Seine-Nord Europe représente, pour chaque convoi de barges, la valeur de 220 camions polluants de moins sur nos routes.

J’incite les collectivités et notamment la future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie à profiter de cet aménagement pour impulser d'autres nouveaux projets économiques et touristiques.

Jérôme LAVRILLEUX