Financement public des compagnies des pays du Golfe: demande d'enquête pour concurrence déloyale

Question parlementaire prioritaire posée par Jérôme LAVRILLEUX à la Commission européenne, au sujet des financements publics reçus par les compagnies nationales publiques des pays du Golfe:

 

Voilà plus de dix ans que la compagnie Air France-KLM dénonce, en vain, les financements abusifs des compagnies nationales publiques des pays du Golfe par leur propriétaire unique, c’est-à-dire leur État.

 

Il aura fallu une étude menée par trois compagnies américaines pour connaître l’ampleur de ces subventions entre 2004 et 2014: 18 milliards de dollars pour Etihad Airways, 17,5 milliards de dollars pour Qatar Airways et 6, 8 milliards de dollars pour Emirates, soit un total de 42,3 milliards de dollars pour les trois compagnies. Des financements publics accompagnés par l’absence totale de redevances aéroportuaires.

 

Cette offensive commerciale, totalement déloyale, explique les lourdes pertes dont souffrent les compagnies européennes concernant les vols de longue distance, de plus en plus nombreux à se connecter à Dubaï, Abu Dhabi ou Doha.

 

Une fois de plus, l’Union européenne sera la dernière à se réveiller.

 

  1. Que compte faire la Commission européenne face à cette preuve manifeste de concurrence déloyale ?
  2. Une enquête peut-elle être mise en place dans les plus brefs délais ?
  3. La Commission européenne ne doit-elle pas mettre en place une cellule spéciale afin d’exercer une veille efficace des cas de concurrences déloyales ?

 

Jérôme LAVRILLEUX